Restaurant Saline les Bains île de la RéunionFruits et légumes créoles réunionnaisRestaurant poissons île de la RéunionCarri au feu de bois île de la Réunion
île réunion
 
 
Le portail du tourisme à l'île de la Réunion
english version
 
   
    > Restaurants > Région Est  
 
 
 

Les restaurants de l'Est de la Réunion







Epices pour la cuisine créole

La région Est de la Réunion connaît la plus forte concentration de population d'origine indienne, car, avec le Sud-Ouest de l'île, c'est une des zones géographiques de tradition sucrière. En effet, les ancêtres de ces Malbars d'aujourd'hui étaient des engagés recrutés pour travailler principalement dans les propriétés sucrières au lendemain de l'abolition de l'esclavage. D'origine tamoule, ils ont apporté avec eux leurs traditions dont leur cuisine qui a profondément influencé l'art culinaire réunionnais.

Ferme Auberge Eva Annibal
Pour goûter à l’accueil authentique et familial d’une adresse créole devenue incontournable à la Réunion, allez donc vous asseoir à la table d’Eva Annibal à Bras Panon. La FERME AUBERGE D’EVA ANNIBAL reçoit en effet depuis 1986 ses hôtes autour de grandes tablées conviviales où sont servis des plats faits maison, de l’entrée au dessert, dont le célèbre canard à la vanille d’Eva !
Authenticité
Convivialité
Bras Panon


Ferme Auberge Lucinda
A la FERME AUBERGE LUCINDA, dans la campagne de Bras Panon, la maîtresse de maison vous fera goûter aux spécialités de la région, et de sa famille : viandes, légumes, épices, condiments… tout est produit sur place ! Lucinda et ses parents mitonnent une cuisine créole parfumée, généreuse et inventive. La salle de réception peut recevoir de 80 à 100 personnes.
Cuisine traditionnelle et inventive au feu de bois
Bras Panon


L'influence indienne sur la cuisine réunionnaise

Cuisine carri feu de bois saint Andre
Pour preuve, la langue tamoule a laissé des traces dans le vocabulaire culinaire réunionnais, notamment avec le mot rougail (ûrugaï en tamoul), qui, notez-le, désigne à la Réunion 2 types différents de préparations.
La première est une sorte de condiment, à base de tout petits dés de tomate, de pistaches (cacahuètes) moulues, de concombre ou encore de mangue verte râpée, mélangés à des oignons émincés et quelques piments z'oiseau, qui accompagne immanquablement les caris et autres rougails.
La deuxième est une sorte de ragoût épicé, variante du cari, à base de saucisses (le fameux rougail saucisses), de morue ou de boucané (morceau de lard fumé).


Cabri massale Saint Benoit

Le cabri massalé peut être considéré comme typiquement indo-réunionnais. Le massalé est bien sûr ce mélange d'épices (coriandre, de cumin, de fénugrec, de graines de moutarde, de clous de girofle et de curcuma) dont il existe bien des variantes. A la Réunion, on appelle cabri la chèvre ou le bouc, que la communauté tamoule sacrifie à l'occasion de certaines célébrations religieuses, et qui est alors cuisinée et consommée lors de repas communautaires autour du temple. La préparation du cabri massalé s'est aujourd'hui étendue à toute la population réunionnaise, et fait partie des plats traditionnels de l'île.



NEWSLETTER






 
 
Allonslareunion.com

- Nos partenaires
- Professionnels
- Contactez-nous