Restaurant Saline les Bains île de la RéunionFruits et légumes créoles réunionnaisRestaurant poissons île de la RéunionCarri au feu de bois île de la Réunion
île réunion
 
 
Le portail du tourisme à l'île de la Réunion
english version
 
   
    > Restaurants > Toute l'île  
 
 
 

La gastronomie à la Réunion







Carri avec riz, grains et rougail

La cuisine réunionnaise

Au gré du peuplement de l’île, les plats des uns et des autres ont évolué et se sont métissé pour donner une cuisine unique au monde. Indiens, Chinois, Français, Malgaches… ont tous contribué à ce délicieux mélange qui s’inspire des produits locaux : les nombreux fruits tropicaux (letchis, goyaviers, mangues, bananes, corossols, fruits de la passion, goyaves, sans oublier le savoureux ananas Victoria…), les légumes (chouchous, ti’jacques, bringelles, cœurs de palmistes, « brèdes »(feuilles et tiges de certaines plantes), patates douces, lentilles…), les viandes ou poissons (boucané, saucisses, volailles, cabri, morue, camarons, zourite (poulpe), espadon, marlin, dorade coryphène…), le tout relevé comme il se doit par des épices comme le curcuma (appelé « safran »), le gingembre, les piments « zoiseaux », la muscade, la cannelle, le combava…

Le cari

carri poisson riz rougail
Recette phare de cette cuisine réunionnaise : le cari. Viande, poisson ou crustacés sont cuisinés dans une base d’ail, d’oignons, de thym, de tomates en abondance, de curcuma et de gingembre, qui nous rappellent comme l’ancienne Ile Bourbon se situait au carrefour des épices.
L’accompagnement de ce plat se sert dans un ordre précis : d’abord le riz, puis les « grains » (légumes secs en sauce, généralement lentilles ou pois), puis éventuellement les « brèdes » (feuilles et tiges de certaines plantes cuisinées en bouillon), et pour finir, le cari à proprement parlé. Mais tout cela manquerait de piment si on oubliait les rougails (condiments en principe très pimentés), à servir en petite quantité au bord de l’assiette.
Il faut savoir que le rougail désigne à la fois un condiment et une variante de cari utilisée pour cuisiner les saucisses, fraîches ou fumées, et la morue.

Boissons

vignoble Cilaos
Vin de Cilaos
Les seuls vins péi sont produits à Cilaos, un des 3 cirques de l'île, le plus propice à la viticulture. Depuis des générations, les Cilaosiens y cultivent la vigne Isabelle qui donne un vin doux servi à l'apéritif. Depuis 1998, d'autres cépages profitent du climat de Cilaos et permettent la production de vins rouges, rosés et blancs. Pour en savoir plus, voir notre page « Restaurants Cilaos ».
En outre depuis 1999, Cilaos a donné son nom à une eau minérale gazeuse extraite de la source Véronique et embouteillée au village. Très largement commercialisée dans l'île, l'eau de Cilaos est limpide, fraîche et souple avec une légère note salée.

Vu le climat réunionnais, on peut aisément comprendre l'engouement local pour la bière, notamment la Bourbon, appelée Dodo, et la Fischer, toutes deux brassées sur l'île.

Boutique reunionnaise biere Dodo
La Dodo
Incontournable sur l'île, la Dodo est une bière brassée à la Réunion depuis 1962 par les Brasseries de Bourbon. De son vrai nom Bourbon, cette bière blonde et légère a pour Ti'nom gâté (surnom) celui de l'oiseau disparu qu'on a longtemps cru réunionnais (en fait mauricien), lui-même emblème des Brasseries de Bourbon. Vous aurez maintes fois l'occasion de voir la publicité « la dodo lé la » sur les devantures des camion-bars et autres boutiques, même si elle est maintenant fortement concurrencée par sa cousine mauricienne la Phoenix.



Rhum Charette Reunion
Le rhum
Depuis le début du XIXème siècle, la culture de la canne à sucre fournit à l'économie réunionnaise le premier produit d'exportation : le sucre de canne. Mais comme dans toute contrée sucrière, qui dit canne à sucre dit aussi rhum, et la Réunion n'échappe pas à cette tradition. Ici, certains apprécient ce breuvage pur (servi dans les boutiques), d'autres le préfèrent en punch, mélangé avec du jus, mais la plupart des locaux se feront un plaisir de vous le faire goûter sous forme de rhum arrangé : c'est un mélange de rhum traditionnel et de divers fruits ou feuilles (notamment de faham, une orchidée sauvage réglementée, de gousses de vanille, de zestes d'agrumes...) qu'on laisse macérer de 6 mois à 2 ans et auquel on rajoute parfois du sirop de sucre de canne pour le radoucir. Chaque Réunionnais arrange son rhum à sa façon, ce qui vous donnera l'excuse de goûter (raisonnablement) à chaque macération proposée à l'issue d'un repas en table d'hôtes ou au restaurant.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.
NEWSLETTER






 
 
Allonslareunion.com

- Nos partenaires
- Professionnels
- Contactez-nous